Présentation

Académie Guillemette Laurens
Opéra baroque français

L’entrée de GUILLEMETTE LAURENS aux Arts Florissants marque le début d’une carrière baroque de choc. Avec Herreweghe, Malgoire, Jacobs, Christie, Leonhardt, Minkowski, Koopman, Gardiner, Garrido, Il Giardino Armonico, Capriccio Stravagante, Fuoco e cenere, Europa Galante, I Barrochisti, Le poème Harmonique, La Symphonie du Marais, Les Paladins, Le Parlement de Musique, Guillemette Laurens est, depuis ses débuts, de toutes les aventures. Ayant commencé très tôt le chant avec son père professeur, elle entre ensuite au Conservatoire de Toulouse, où elle obtient un diplôme d’excellence. Elle y enseignera par la suite de nombreuses années dans le département de musique ancienne. Menant une carrière placée sous le signe de l’ecclectisme, elle a tout juste vingt ans quand elle interprète Mother Gosse dans Rake’s Progress sur le plateau de la Salle Favart, sous la direction de Sylvain Cambrelaing. On l’y retrouvera dix ans plus tard chantant le rôle de Cybèle dans le célèbre Atys de Lulli. Sa discographie compte une soixantaine de titres, allant de la musique médiévale (Ordo Virtutum avec l’ensemble Sequentia) à des créations contemporaines (Le Muet au couvent de Janos Komives). On la retrouve dans de nombreux enregistrements de référence consacrés à Monteverdi (Il Ballo dell’ingrate, Orfeo, Il Ritormo d’Ulisse, L’Incoronazione di Poppea, La Lettera amorosa, Il Combatimento di Tancredi e Clorinda) mais aussi à Lulli (Atys, Armide, Amadis) et Bach (Messe en Si, Cantate BWW 170). Sur scène, on a pu la voir également dans I Puritani de Bellini aux côtés de June Anderson, dans La Clémence de Titus et Les Noces de Figaro, aux côtés de Véronique Gens, ou Le Viol de Lucrèce dirigé par Mirella Giardelli avec Sandrine Piau, et récemment dans une création de Roland Auzet.Elle est chevalier des Arts et des lettres et enseigne actuellement le chant lyrique au conservatoire Hector Berlioz à Paris.

Du 23 au 28 juillet 2018
Chef de chant, orgue, clavecin : Yvan Garcia

Cours publics d’interprétation du lundi 23 au samedi 28 juillet 11h à 13h et de 15h à 18h, chapelle Saint-Julien à Saint-Bertrand-de-Comminges et en l’église paroissiale de Valcabrère

Concert :
Samedi 28 juillet
Église de Martres-Tolosane, 20h30
ORCHESTRE BAROQUE DE MONTAUBAN
ACADÉMIE GUILLEMETTE LAURENS
Campra

Bulletin d’inscription

Académie Christian Nadalet
Chœur français

Diplômé en éducation spécialisée, CHRISTIAN NADALET mène en même temps que sa formation universitaire, un cursus musical poussé en solfège et direction de chœur et d’orchestre au Conservatoire de Toulouse. En 1984, il entre au Centre National d’Insertion Professionnelle d’Art Lyrique de Marseille (CNIPAL). Depuis 1986, il travaille sa technique vocale avec Évelyne Brunner à Lyon. Sa carrière lyrique lui permet d’interpréter des rôles de premier plan allant de Mozart à Verdi et faisant une place de choix au répertoire français. Parallèlement, il fait une large part au répertoire de musique sacrée en enregistrant notamment pour la télévision française le Requiem de Saint-Saëns et celui de Duruflé. Christian Nadalet se produit sur les scènes européennes : Toulouse, Cadix, Paris, Lyon, Granada, Saint Étienne, Avignon, Festival de la Chaise-Dieu, Festival Éclats de voix d’Auch, Festival d’Antibes, mais aussi à l’étranger : Suisse, Pays-Bas, Belgique, Croatie, Portugal, Serbie. Il chante sous la direction, entre autres, d’Alain Lombard, Gianfranco Rivoli, Michel Corboz Jean-Marc Andrieu, accompagné par l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre national de chambre de Toulouse, l’Orchestre national de Lyon, L’Orchestre de Bohême tchèque, l’Orchestre national d’Ukraine…. En 1999, et au cours de sa carrière de chanteur lyrique, Christian Nadalet fonde l’Ensemble Vocal UNITE. En 2013 il prend la direction du chœur « Luminance » de St Gaudens, en 2014, il devient responsable musical régional pour le mouvement A Cœur Joie Midi-Pyrénées, y crée un chœur régional, en promouvant la formation de technique vocale. En 2015, il est engagé pour diriger le nouveau chœur de Tarbes Hautes-Pyrénées. En 2017, sont au programme Mozart, Fauré, Barton Bullock ,Lauridsen , Esenvalds, Gjeilo, tant en direction qu’à la voix.

Du 16 au 21 juillet 2017
Piano : Fabrice Benhamou

Églises Commingeoises  :
Lundi 16 juillet, Labroquère
Mardi 17 juillet, Seilhan
Mercredi 18 juillet, Barbazan
Jeudi 19 juillet, Gourdan-Polignan
Vendredi 20 juillet, Pointis de Rivière
Samedi 21 juillet, Ardiège

Cours publics d’interprétation de musique chorale romantique de 15 à 18 heures.
Concert puis buffet convivial à partir de 18 heures.

Bulletin d’inscription

Académie Rolandas Muleika
Chant grégorien

Ce stage proposera une initiation au chant baroque autour d’un répertoire spécifique allant du plain chant aux polyphonies du XVIIème  et du XVIIIème siècles. Il permettra à comprendre l’esthétique et le style du chant ainsi que son interprétation. À côté des polyphonies composées par des grands compositeurs baroques tels que M.-R. Delalande, G.-G. Nivers, L.-N. Clérambault, M.-A. Charpentier et A. Campra, nous mettrons en valeur plus particulièrement le patrimoine musical local, en choisissant les pièces tirées d’Antiphonaire et du Graduel à l’usage des églises du Comminges…

Chef de chœur et chef d’orchestre, ROLANDAS MULEIKA est passionné de musique vocale. Très jeune, il chante dans la Maîtrise de Vilnius en Lituanie. Son premier maître, Vytautas Miskinis, alors professeur à l’Académie de Musique de Vilnius et aujourd’hui compositeur reconnu, lui fait découvrir la direction de chœur. Et c’est une démarche personnelle qui, déjà, l’oriente vers les musiques anciennes. Les hasards de la vie et l’évidence de son talent musical conduisent ensuite Rolandas Muleika à l’âge de 22 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Déjà très familier du chant choral, il y apprend la direction d’orchestre et… à parler français. Puis c’est la rencontre décisive avec un des plus grands chefs d’orchestre du XXe siècle, Sergiu Celibidache. Exigeant, charismatique, méfiant à l’égard des enregistrements qui ne pouvaient pas reproduire la vérité de l’œuvre, Celibidache est celui qui pousse Rolandas Muleika à approfondir sa démarche artistique. Nourri de musique dans son pays natal, porté par le goût de la découverte d’autres mondes, épris d’une liberté que la chute du régime soviétique en 1991 rend enfin possible, définitivement séduit par la France, Rolandas Muleika continue à écrire les pages d’une histoire exceptionnelle. Son besoin de créer et de partager – il fonde son premier ensemble à l’âge de 14 ans – le conduit à fonder et à diriger plusieurs formations. Il est également régulièrement sollicité en France et à l’étranger comme chef invité. En 1996, il fonde l’Ensemble Antiphona. Entouré de jeunes artistes nationaux et internationaux, il met en lumière avec passion et talent, dans le respect stylistique et esthétique qui s’impose, un répertoire vocal qui couvre plusieurs siècles de musique d’un patrimoine mondial inédit ou peu connu, et s’attache en particulier à découvrir ou redécouvrir le patrimoine musical régional.

Du 30 au 5 août 2018
Assistante : Eva Tamisier

Églises Commingeoises  :
Lundi 30 juillet, Cierp-Gaud
Mardi 31 juillet, Marignac
Mercredi 1er août, Ore
Jeudi 2 août, Saint-Pé-d’Ardet
Samedi 4 août, Antichan-de-Frontignes

Cours publics d’interprétation tous les après-midi
Concert puis buffet convivial à partir de 18 heures.

Concerts :
Vendredi 3 août
Cathédrale de Saint-Bertrand de Comminges , 20h30
CHŒUR ANTIPHONAJEAN-PATRICE BROSSE, orgue et plain-chant
Couperin

Dimanche 5 août
Église de Saint-Paul-d’Oueil, 17h00
CHŒUR ANTIPHONA

Bulletin d’inscription

Les cours ont lieu dans la Chapelle Saint-Julien à Saint-Bertrand de Comminges, ville du bas, ouverts au public :

Imprimer cette page